La fausse conscience (2022)

La fausse conscience (1)

1°)- Joseph Gabel : Résumé :

(Video) Francis Cousin : Idéologie, aliénation, conscience vraie, conscience fausse et lutte de classe...

La fausse conscience. Essai sur la réification.


Systématiquement négligée par le marxisme dogmatique, la théorie de la fausse conscience constitue peut-être le chapitre le plus actuel de la pensée marxiste. Dans ses écrits de jeunesse consacrés à l'aliénation du travail humain, Marx a décrit un certain nombre des mécanismes que les psychopathologistes redécouvriront dans leurs recherches portant sur les différents aspects de la conscience morbide.

L'originalité de cette étude réside dans l'utilisation des enseignements de la psychopathologie des états schizophréniques pour une interprétation neuve du problème de la fausse conscience. Elle essaie de mettre en évidence le rôle que jouent la réification et la déchéance corrélative de la qualité dialectique de l'existence et de la conscience, dans les formes individuelles et collectives de l'aliénation.

Dans la mesure où l'on peut définir la pathologie mentale comme une « pathologie de la liberté », la pensée dialectique apparaît comme l'instrument par excellence de toute désaliénation, comme une véritable logique de la liberté.

(Video) Emmanuel Todd : Encastrement dans la zone euro et Fausse Conscience

Par JEAN LACROIX

Publié le 09 avril 1963 à 00h00 - Mis à jour le 09 avril 1963 à 00h00

PEU de mots aujourd'hui sont aussi employés que celui d'aliénation. Son origine paraît être juridique. L'aliénation est d'abord la renonciation au profit d'autrui d'un droit de propriété. À partir de là deux sens se sont diversifies : l'un psychiatrique, l'autre sociologique ; l'aliéné au sens médical c'est, comme on disait au dix-neuvième siècle, celui qui a perdu la raison, c'est-à-dire la possession de soi, et qu'un trouble mental a rendu étranger à lui-même, un " fou " ou, en termes modernes, un schizophrène ; au sens de Marx, ou plutôt de tout le mouvement néo-hégélien de gauche illustré par Feuerbach encore au dix-neuvième siècle, c'est celui qui s'est dépouillé ou a été dépouillé de sa personnalité propre au profit d'autres hommes ou d'un Dieu, qui est devenu étranger à lui-même en perdant son essence et qui, n'étant plus maître de soi, est traité comme une chose. Entre ces deux significations l'analogie est évidente.

Elle demeure néanmoins assez vague, et l'on ne voit guère de rapports précis entre le " dément " et le " bourgeois ", par exemple, qui, dans la perspective marxiste, est aliéné, c'est-à-dire dédoublé entre un homme qui crée les institutions capitalistes et un autre qui oublie qu'elles sont son œuvre et les prend pour des réalités naturelles et indépendantes. À quelques exceptions près, les études psychiatriques n'ont guère inspiré les sociologues ; les analyses marxistes n'ont été utilisées que par peu de médecins. Tout l'effort du docteur Gabel, en de multiples travaux depuis une quinzaine d'années, et spécialement dans son récent ouvrage sur la Fausse Conscience, est d'aboutir à une théorie unitaire de l'aliénation, qui englobe à la fois les manifestations de l'aliénation clinique et celles de l'aliénation sociale, de défendre en somme un véritable parallélisme socio-pathologique (1)

(Video) Neva ‎– Fausse Conscience (Full album)

L'origine des recherches de ce médecin est plus sociologique que clinique. C'est avant tout un ouvrage de jeunesse du célèbre marxiste hongrois Lukacs qui l'a éclairé : Histoire et Conscience de classe. Dans ce livre (2), qu'il a renié par la suite et qui reste cependant son œuvre la plus célèbre, l'auteur décrivait ce que Marx appelle le fétichisme de la marchandise et ce qu'il nomme lui-même réification. Les lois économiques sont bien réelles en un sens, elles ont une nature qui pèse de tout son poids sur la société, mais cette " nature " n'est que la traduction et l'expression de relations entre les hommes. C'est un rapport social déterminé des hommes eux-mêmes, qui revêt la forme fantasmagorique d'un rapport des choses. Ainsi le capital est à la fois un objet matériel (marchandise, machine) et en même temps le centre de cristallisation de relations humaines. En tant qu'objet une marchandise reste identique à elle-même ; mais en tant qu'expression de relations humaines elle peut changer de sens. La même pièce de vin produite par des esclaves, des prolétaires ou des hommes libres dans une société sans classes n'a pas la même signification sociale. Le caractère interhumain des catégories économiques est masqué par la matérialité du capital, et c'est ce qui leur donne l'apparence trompeuse d'un phénomène naturel. Dans l'univers réifié, l'individu est écrasé par une prétendue nature économique, qui est cependant le fruit de sa propre activité. C'est une véritable chosification, qui ramène tout au même et à l'identique. En réalité il n'y a pas de lois éternelles, mais simplement des lois historiques. Marx est l'introducteur de la temporalité en économie politique ; les systèmes évoluent et se succèdent.

LA FAUSSE CONSCIENCE

Par JEAN LACROIX

Le Monde, publié le 09 avril 1963

(Video) Neva Fausse Conscience (1989) [Full Album]

PEU de mots aujourd'hui sont aussi employés que celui d'aliénation. Son origine paraît être juridique. L'aliénation est d'abord la renonciation au profit d'autrui d'un droit de propriété. À partir de là deux sens se sont diversifies : l'un psychiatrique, l'autre sociologique ; l'aliéné au sens médical c'est, comme on disait au dix-neuvième siècle, celui qui a perdu la raison, c'est-à-dire la possession de soi, et qu'un trouble mental a rendu étranger à lui-même, un " fou " ou, en termes modernes, un schizophrène ; au sens de Marx, ou plutôt de tout le mouvement néo-hégélien de gauche illustré par Feuerbach encore au dix-neuvième siècle, c'est celui qui s'est dépouillé ou a été dépouillé de sa personnalité propre au profit d'autres hommes ou d'un Dieu, qui est devenu étranger à lui-même en perdant son essence et qui, n'étant plus maître de soi, est traité comme une chose. Entre ces deux significations l'analogie est évidente.

Elle demeure néanmoins assez vague, et l'on ne voit guère de rapports précis entre le " dément " et le " bourgeois ", par exemple, qui, dans la perspective marxiste, est aliéné, c'est-à-dire dédoublé entre un homme qui crée les institutions capitalistes et un autre qui oublie qu'elles sont son œuvre et les prend pour des réalités naturelles et indépendantes. À quelques exceptions près, les études psychiatriques n'ont guère inspiré les sociologues ; les analyses marxistes n'ont été utilisées que par peu de médecins. Tout l'effort du docteur Gabel, en de multiples travaux depuis une quinzaine d'années, et spécialement dans son récent ouvrage sur la Fausse Conscience, est d'aboutir à une théorie unitaire de l'aliénation, qui englobe à la fois les manifestations de l'aliénation clinique et celles de l'aliénation sociale, de défendre en somme un véritable parallélisme socio-pathologique (1)

L'origine des recherches de ce médecin est plus sociologique que clinique. C'est avant tout un ouvrage de jeunesse du célèbre marxiste hongrois Lukacs qui l'a éclairé : Histoire et Conscience de classe. Dans ce livre (2), qu'il a renié par la suite et qui reste cependant son œuvre la plus célèbre, l'auteur décrivait ce que Marx appelle le fétichisme de la marchandise et ce qu'il nomme lui-même réification. Les lois économiques sont bien réelles en un sens, elles ont une nature qui pèse de tout son poids sur la société, mais cette " nature " n'est que la traduction et l'expression de relations entre les hommes. C'est un rapport social déterminé des hommes eux-mêmes, qui revêt la forme fantasmagorique d'un rapport des choses. Ainsi le capital est à la fois un objet matériel (marchandise, machine) et en même temps le centre de cristallisation de relations humaines. En tant qu'objet une marchandise reste identique à elle-même ; mais en tant qu'expression de relations humaines elle peut changer de sens. La même pièce de vin produite par des esclaves, des prolétaires ou des hommes libres dans une société sans classes n'a pas la même signification sociale. Le caractère interhumain des catégories économiques est masqué par la matérialité du capital, et c'est ce qui leur donne l'apparence trompeuse d'un phénomène naturel. Dans l'univers réifié, l'individu est écrasé par une prétendue nature économique, qui est cependant le fruit de sa propre activité. C'est une véritable chosification, qui ramène tout au même et à l'identique. En réalité il n'y a pas de lois éternelles, mais simplement des lois historiques. Marx est l'introducteur de la temporalité en économie politique ; les systèmes évoluent et se succèdent.

Il vous reste 64.5% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

(Video) Ce soir le 140821 à 20h30 La fausse conscience sous contrôle.

Videos

1. Tu réponds faux, tu perds connaissance
(Pierre Croce)
2. Neva - Louchald
(Yami Spechie)
3. neva - fausse conscience(full album)
(diego maldad)
4. Se libérer de la honte toxique | Partie 2
(L'audace d'être soi)
5. « Que nous apprend la science sur la conscience ? » - Jérôme Sackur | ENS-PSL
(École normale supérieure - PSL)
6. Dans les yeux d'Olivier - Vivre avec une mort sur la conscience...
(Olivier Delacroix)

Top Articles

You might also like

Latest Posts

Article information

Author: Horacio Brakus JD

Last Updated: 11/14/2022

Views: 5661

Rating: 4 / 5 (51 voted)

Reviews: 90% of readers found this page helpful

Author information

Name: Horacio Brakus JD

Birthday: 1999-08-21

Address: Apt. 524 43384 Minnie Prairie, South Edda, MA 62804

Phone: +5931039998219

Job: Sales Strategist

Hobby: Sculling, Kitesurfing, Orienteering, Painting, Computer programming, Creative writing, Scuba diving

Introduction: My name is Horacio Brakus JD, I am a lively, splendid, jolly, vivacious, vast, cheerful, agreeable person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.